Réalisation d'un espace Snoezelen pour les enfants de la crèche Jean Baptiste Veyre à Aurillac

 

Lire également l'article de presse paru dans le journal La Montagne

En juillet 2016, l’école maternelle avenue Jean-Baptiste-Veyre ferme définitivement ses portes. À la fin de cette même année, les premiers coups de marteau-piqueur résonnent dans ce qui était la cour de récréation, jusqu’aux anciennes salles de classe. Les rires des écoliers sont remplacés par les bruits des engins de démolition.

Dix-huit mois plus tard, les babillements vont, à nouveau, reprendre le dessus : dès mercredi, le multi-accueil collectif Le Jardin de Jean-Baptiste ouvrira grand ses portes. À l’emplacement précis de l’ancienne école primaire.

Présentation du nouvel établissement multi-accueil "Le Jardin de Jean-Baptiste" à Aurillac. Vu de l'extérieur.
 

Ce multi-accueil de 60 places a pour vocation de remplacer la crèche Vermenouze, en centre-ville, devenue vétuste. Au passage, 10 places d’accueil supplémentaires ont été ouvertes grâce à ce nouveau site. Entre l'accueil régulier (par contrat) et l'accueil occasionnel (type halte -garderie), 80 enfants bénéficieront de ce nouvel équipement.

 

Présentation du nouvel établissement multi-accueil "Le Jardin de Jean-Baptiste" à Aurillac: biberonnerie et espace repas  (photo 1), espace de vie pour les enfants avec du matériel Made in France, (photo 2 ) et coin repos-dortoir (photo 3).


Nouveauté : les enfants ne seront plus regroupés en fonction de leur âge. Finie la répartition en fonction de l’année de naissance : dans un même petit groupe de quinze enfants, ces derniers seront mélangés, associés.  « C’est une autre approche. On sait qu’ainsi les plus petits sont éveillés, stimulés par leurs aînés », remarquent les spécialistes du nouveau multi-accueil aurillacois. Quant aux plus grands, ils feraient souvent plus attention à leurs cadets qu’à leurs “semblables”.

Présentation du nouvel établissement multi-accueil "Le Jardin de Jean-Baptiste" à Aurillac. Salle des jeux d'eau
 


Deux étages Au rez-de-chaussée, les unités de vie, distinctes par des couleurs différentes, mais reliées par une coursive. A l'étage, des salles spécifiques d'éveil.

Présentation du nouvel établissement multi-accueil "Le Jardin de Jean-Baptiste" à Aurillac : salle de l'eveil musical.
 

 

Parmi elles, une salle d'éveil musical, de manipulation, et une pièce de jeux d'eau, entièrement carlée, équipée de robinets, jets, lavabos, pour permettre les éclaboussures et les patouilles les plus rafraîchissantes.

Présentation du nouvel établissement multi-accueil "Le Jardin de Jean-Baptiste" à Aurillac : salle de manipulation. 

Présentation du nouvel établissement multi-accueil "Le Jardin de Jean-Baptiste" à Aurillac. Salle des jeux d'eau

Présentation du nouvel établissement multi-accueil "Le Jardin de Jean-Baptiste" à Aurillac. Salle des jeux d'eau

Juste à côté, un espace Snoezelen (*) , propice à l'éveil sensoriel. Dans cette petite pièce, à l'allure un peu futuriste, des temps calmes seront organisés pour les enfants. L'occasion de se détendre grâce à des lumières douces et de la musique relaxante.

Présentation du nouvel établissement multi-accueil "Le Jardin de Jean-Baptiste" à Aurillac : espace Snoezelen.

Un équipement à la pointe, très novateur et  exemplaire : « en Auvergne, et même en France, assure Claudine Fley, élue en charge de l'enfance et de la petite enfance à Aurillac.

1.65 million Le coût total du multi-accueil est de 1.649.500 € HT, subventionnés par la Région (200.000 €), l’État (343.900 €), le Département (150.000 €), la CAF (574.000 €), avec un reste à charge de la ville d’Aurillac de 381.600 €. 


(*) Contraction des termes néerlandais snuffelen (renifler) et doezelen (somnoler), la méthode Snoezelen consiste à mettre en avant l’éveil des sensations physiques. 

Source : La Montagne