SOMOBA 09 TARASCON SUR ARIEGE EHPAD Jules Rousse CHL'association La Clé des âges et le personnel hospitalier en rêvaient depuis longtemps, désormais c'est fait : l'EHPAD Jules-Rousse est officiellement équipé d'une salle Snoezelen, grâce à deux élues très engagées, Nadège Denjean-Sutra, conseillère départementale, et Marie-Hélène Boudenne, adjointe au maire, qui ont pris le dossier à bras-le-corps. Grâce aussi au fonds d'aide sociale de la Caisse primaire d'assurance maladie de l'Ariège qui a pu, exceptionnellement, financer ce projet. L'inauguration a eu lieu en présence d'Alain Sutra, maire de Tarascon et président du conseil de surveillance ; de Jean-Marc Viguier, directeur du centre hospitalier Jules-Rousse ; de Laurent Talon, directeur délégué ; de Jean-Luc Ferrer et Christian Poncini, administrateurs de la CPAM, devant un parterre de résidents et de familles.

 

La salle Snoezelen a été inaugurée, à la grande satisfaction de tous./ Photo DDM.

La salle Snoezelen a été inaugurée, à la grande satisfaction de tous./ Photo DDM.

Un espace Snoezelen, c'est quoi ?

Le concept paraît simple : imaginée par deux médecins hollandais dans les années 1970, la salle Snoezelen est un espace à la fois stimulant et apaisant, avec des équipements permettant de stimuler le patient par un ou plusieurs sens, notamment au travers d'effets lumineux, de jeux de couleurs, de sons, de musiques ou de parfums. Cette approche non médicamenteuse permet de développer une communication verbale ou non verbale avec le résident, en créant un cadre rassurant qui facilite la communication soignant-soigné, sans obligation de résultat.

Pour qui ?

Les séances Snoezelen s'adressent à toute personne âgée fragilisée et sont particulièrement indiquées pour l'accompagnement des personnes souffrant de la maladie d'Alzheimer ou de troubles associés, en partant du constat que «les personnes vieillissent, mais leurs émotions sont toujours présentes. Il est donc essentiel de les stimuler». Mais pas n'importe comment : à Tarascon, 14 soignants ont été spécialement formés pour utiliser la salle Snoezelen, pour des séances programmées à l'avance et à durée limitée. «Le bien-être est visible et notre plaisir, précise Florence, cadre de santé, c'est de voir ces malades s'apaiser et retrouver le sourire.» Nadège Denjean-Sutra affiche sa satisfaction : «Cet équipement va apporter beaucoup de confort aux résidents et je m'en réjouis, mais nous souhaitons, à l'avenir, pouvoir l'ouvrir à d'autres malades, handicapés, autistes… Il faut que le maximum de personnes puissent en bénéficier.»

Le chiffre : 0

euro > Coût approximatif. La salle Snoezelen n'a quasiment rien coûté à l'EHPAD Jules-Rousse, qui a uniquement pris à sa charge les petits travaux nécessaires. Le coût réel de 17 500 € a été financé par la CPAM. Et, précision non négligeable, cet équipement très particulier pourra être transféré dans le futur hôpital.

 
trait separation